Publié par : kantreadenn | 3 décembre 2009

Bibliothécaires. Quezaco?


Je pense que, lors d’une fête, ou tout autre évènement durant lequel vous fîtes connaissance avec d’autres personnes, la question est venue sur le tapis:

-Et vous travaillez où?

-A la bibliothèque universitaire de …

-Ah! vous êtes bibliothécaire!!!

Et tout comme moi, vous n’avez pas essayé d’expliquer à votre interlocuteur,

-que nenni!!! je suis

  • magasinier
  • bas
  • bibliothécaire
  • conservateur

choisissez le votre.

Et bien, pour les étudiants qui fréquentent la BU où je travaille, nous sommes toutes et tous des bibliothécaires. Ils ne font pas la distinction, au moins pendant leur première année d’études, ignorent ces distinguo subtils dont , souvent, la profession de délecte. Ici, nous avons dans la pièce d’accueil, une banque de prêt et un bureau « accueil ». A la banque de prêt, on trouve des magasiniers, et au bureau « accueil » une personne de catégorie « B » -le plus souvent- et « A » de temps en temps, et parfois une monitrice étudiante. Ce bureau « accueil » est là essentiellement pour répondre aux questions concernant les recherches bibliographiques.

Pour les étudiants, donc, ce qui nous différencie, ce n’est pas la catégorie à laquelle nous appartenons- dont ils ignorent tout d’ailleurs- mais les tâches que nous effectuons. Une fois habitués au fonctionnement, ils savent que pour tout ce qui touche aux prêts, retours, communications magasins, problèmes de photocopieurs ou d’imprimantes, ils doivent s’adresser au « bibliothécaire » de la banque de prêt. Pour la majorité des étudiants de 1er cycle, je suis donc un « bibliothécaire ».

Pour les enseignants, qui eux connaissent bien mieux le fonctionnement de la bibliothèque, il va de soi que la perception qu’ils ont du personnel est autre. Mis à part quelques-un(e)s d’entre eux, à la bibliothèque il y a les « gens » par qui l’on doit passer pour emprunter ou rendre un livre, et puis il y a la personne – le responsable du site- qui prend les vraies décisions, celle avec qui on peut échanger, celle qui va acter la commande des livres que l’enseignant désire voir figurer dans notre catalogue, celle aussi qui fera en sorte -malgré parfois l’avis des magasiniers- que vos retards répétés ne vous valent pas de suspension de prêt: je suis prof, après tout!

Pour les collègues B et A, il va de soi que nous sommes des magasiniers. Eux (elles) font le distinguo. De diverses manières bien entendu…mais qui peuvent se résumer en deux catégories:

  • celles et ceux qui considèrent que notre statut de magasinier ne nous rend pas corvéable à merci
  • celles et ceux qui font -tout en étant très sympa quand même!!!- qu’il est essentiel de faire la différence entre -je cite- « travail intellectuel et travail manuel »

Nous savons que nous sommes magasiniers. Certains d’entre nous le revendiquent haut et fort, arguant que leur statut détermine un certain nombre de tâches dont ils ne désirent pas sortir. D’autres souhaitent et font en sorte -c’est parfois difficile- que leurs fonctions évoluent en même temps que la BU et et des services qu’elle offre aux lecteurs.

Mais pour les étudiants, peu importe tous ces distinguo de catégories, de statuts, de profils de poste. Et pour moi aussi. Je suis magasinier, « bibliothécaire » pour les lecteurs, et puisque j’en suis capable, pourquoi ne répondrais-je pas à leurs questions? Même si elles touchent au renseignement bibliographique que certain(e)s semblent considérer comme leur chasse gardée.

à suivre: les magasiniers, d’où viennent-ils, où vont-ils?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :