Publié par : kantreadenn | 4 décembre 2009

Magasinier de bibliothèque


Mais qu’est-ce donc que ce nom? Au début, c’était une personne qui travaillait essentiellement dans les …magasins, eh oui!!! Sa tâche principale était de participer, depuis les magasins où les bibliothèques stockaient la majorité de leurs ouvrages, à la transmission des ouvrages pour le prêt. Oui, un peu comme le système automatique installé à la BNF. Mais n’allez pas confondre les deux, il y en a un qui est plus intelligent que l’autre. Ils rangeaient également ces ouvrages dans les mêmes magasins, plus bien d’autres tâches de manutention et d’équipement. Les tâches des magasiniers étaient essentiellement manuelles, d’ailleurs leur recrutement s’effectuait sur la base d’un «niveau» BEPC, on ne leur demandait donc pas d’être des «intellectuels». Il arrivait même que certaines personnes soient surprises qu’un magasinier lise, et même ait une bibliothèque chez lui. Si, si, cela a existé. (Je vous parle d’un temps que les moins de …)

Petit à petit, la profession a évolué -au grand dam de certain(e)s- et les tâches se sont diversifiées. Le libre accès est devenu la règle plutôt que l’exception, et la présence des magasiniers au contact du public aussi. Et puis les techniques ont évolué elles aussi, rendant nécessaire des formations, et surtout un nouveau partage des tâches. Et certain(e)s se sont aperçus que les magasiniers pouvaient apprendre, étaient capables de comprendre des notions qui jusque là étaient réservées aux BA!!! Et puis surtout, le marché du travail ayant beaucoup changé -et pas en bien- on a vu arriver dans les concours de C des gens surqualifiés. Alors que jusque dans la décennie 80, la plupart des candidats avaient un niveau d’études correspondant à ce qui était demandé, cette tendance s’est inversée. La majorité des candidats a maintenant au minimum un niveau bac, voire une licence.

Et surtout, les buts de ces candidats ont changé. Alors qu’avant, le but était essentiellement de rentrer dans l’administration -sans faire abstraction de la motivation qui poussait les gens à travailler dans le milieu des livres- depuis presque 20 ans, on s’aperçoit que les nouveaux magasiniers ont comme objectif une évolution de carrière et qu’ils passent maintenant les concours B et A, entre autres choses parce qu’ils ont le niveau. Corollaire à ce changement, ils ont souhaité une évolution de leur tâches de magasiniers, et des formations. Les magasiniers ne sont plus aujourd’hui de purs manutentionnaires. On les voit maintenant qui font du renseignement bibliographique, du PEB, pour certains du catalogage, et qui partent vers d’autres horizons leur concours de AB ou de BAS en poche, découvrir d’autres bibliothèques. Finie l’époque des magasiniers faisant toute leur carrière dans le même établissement. J’en ai connu de ces magasiniers dont la plus grande récompense de fin de carrière était qu’on les promeuve « sous-bibliothécaire »(1) à deux ou trois ans de la retraite, comme une espèce de légion d’honneur.

Et les anciens, dans tout cela, que deviennent-ils? Un certain nombre a réussi la conversion, arrivant sans problème à assumer de nouvelles tâches, en particulier celles liées à internet et à l’informatisation. Et puis quelques-uns n’ont pas pu, ou pas voulu -incrustés qu’ils sont encore dans leurs statuts et leurs vieilles années- faire le pas et devenir des magasiniers du 21ème siècle.

Les nouveaux magasiniers sont le plus souvent des B ou des A en devenir, ce qui change totalement leur optique du travail. Sachant ce qu’ils veulent faire le plus rapidement possible -devenir BAS, ou bibliothécaire- pourquoi se contenter de tâches de manutention, d’équipement? Et voilà certains magasiniers partie prenante de réunions, de formations où on ne les voyait pas auparavant. Et avec des points de vue parfois novateurs, parce que leur vision est différente des BAS.

Dérangeant?

(1) sous-bibliothécaire: rien d’offensant de ma part dans ce terme, c’est ainsi qu’étaient désignées les BAS il y a …plus de 30 ans

Publicités

Responses

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Silvae, pirathecaire. pirathecaire said: Jolie trouvaille, merci @Silvae 🙂 RT @Silvae: Magasinier de bibliothèque https://magbu.wordpress.com/2009/12/04/magasinier-de-bibliotheque/ […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :