Publié par : kantreadenn | 15 avril 2011

Indignez-vous!


Je ne vous ferai pas l’injure de vous présenter le livre de Stéphane Hessel, vous êtes toutes et tous (ou presque) bibliothécaires, donc vous en avez au moins entendu parler, vous devez être nombreux(ses) à l’avoir lu, et vous avez toutes et tous votre avis sur cet ouvrage. Il a sans doute été acheté dans vos bibliothèques pour être placé sur le rayon soit des nouveautés, soit des ouvrages à avoir lu absolument, soit en rayon directement.
Quoi qu’on pense de cet opuscule -et personnellement je n’en pense pas que du bien- il me semble qu’il est important de l’avoir lu. Ne serait-ce que pour se faire sa propre idée et ne pas se contenter de tout ce qu’on a pu entendre ou lire. Ensuite, parce que ceux qui ne sont pas férus de cette histoire proche dont nous parle Hessel apprendront certaines choses et auront peut-être envie d’aller plus loin dans la découverte. Et parce que -même si on reproche à Hessel, entre autres choses, une indignation improductive en termes de propositions- son « indignation » -qui semble sincère- peut être un pas vers une prise de conscience de tous ces jeunes à qui il s’adresse. Sans parler de tous les autres, qui ne s’indignent plus depuis des temps immémoriaux.

Vous avez peut-être remarqué que ce billet était édité dans deux catégories, lecture et réflexions.

En ce qui concerne la réflexion -sous-entendu bibliothéconomique:
nous avons acheté un (1) exemplaire de ce livre. Prix: 3 €. Pour le moment et jusqu’à vendredi, il est placé sur la table des nouveautés. Ensuite, il rejoindra les rayons -cote 323 HES. Pour ceux qui l’ont eu entre les mains, vous pouvez imaginer ce qu’il va devenir au milieu de tous les autres documents rangés dans cette cote. Hop, disparu Hessel et ses quelques pages!!!!
J’aurais aimé que l’on en achète quelques dizaines, qu’on les place bien en vue, que l’on diffuse une information à propos de cet ouvrage, et que l’on dise qu’il était à leur disposition, qu’ils pouvaient le prendre sans même passer par la banque de prêt, et même que nous souhaitions qu’ils le fassent!!!

Attendez, attendez. Vous voulez dire qu’on leur donnerait un livre? Et qu’ils n’auraient pas l’obligation de le rendre? Hou la la!!! Budget, vocation, etc…

A vrai dire, c’est juste une idée qui m’est passée par la tête en relisant le livre de Hessel et je ne l’ai pas exposée.
BU, BM: peut-on acheter (achèteriez-vous) plusieurs exemplaires d’un même ouvrage dans le seul but de le donner à nos lecteurs?

Publicités

Responses

  1. Bonjour,
    C’est semble-t’il ce que projette de faire Belle Beille : http://tacheau.wordpress.com/2011/04/14/bua-productions/ (projet « Dans ma poche »).

  2. Précisons : les livres « mis à disposition » des étudiants devraient dans un premier temps entre offerts par le détenteur de notre marché livres, soit 4 x 8 bouquins pour la première année. Ensuite bien entendu, la bua prendra le relais. Mais le plus important, c’est que tout cela va s’insérer dans une plus large opération de bookcrossing permanente à partir de la rentrée 2011.

    En substance, nous devrions mener une opération de récupération de « livres que vous voudriez faire partager aux autres » durant la semaine étudiante en octobre prochain. En gros, les étudiants viennent à la BU, se font photographier avec le livre qu’ils veulent « relâcher » et le laisse à la BU. Cette dernière les équipe pour qu’ils partent à l’aventure (les livres, pas les étudiants hein…), leur fait notamment une fiche dans son site web (avec la photo du relâcheur) où l’on pourra connaître le sentiment des éventuels lecteurs et le parcours des bouquins, et nous faisons un « lâcher » symbolique à la fin de cette semaine festive pour lancer l’affaire.

    Ensuite, on aménage un endroit dans les BU où l’on peut récupérer des livres donnés en continu, et bien entendu déposer les ouvrages qu’on souhaiterait faire partager aux copains. Tout cela s’articule, se nourrit et nourrit tout à la fois la sortie des 8 vidéos d’interview « dans ma poche »

    C’est Maud Puaud (02 44 68 80 41) qui est en train de finaliser cette proposition physique innovante et la pilotera à la bua. N’hésitez pas à la contacter.

    • Bon, eh bien le chef a déjà donné tous les détails entre-temps 😉

  3. Bonjour,

    Pour préciser l’opération de dons d’ouvrages et de bookcrossing en projet à Belle Beille (encore en cours d’élaboration pour l’instant) les ouvrages ne seraient pas forcément achetés par la BU : dons de libraires partenaires, par exemple, sur les exemplaires du livre évoqué dans la vidéo. Un peu plus de détails plus tard, quand le projet sera finalisé…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :