Publié par : kantreadenn | 22 décembre 2012

Ciel!! ma CAPN…


Vous avez pu voir les résultats de la CAP de vendredi dans les 2 articles précédents, vous trouverez ci-après mon compte rendu et mon ressenti personnel. Je vous donnerai quelques explications sur des décisions que nous avons été amené à prendre et qui peuvent peut-être surprendre au premier abord.

L’ordre du jour de la CAP comportait _hormis les points réglementaires, approbation du CR de la précédente, etc…) quelques points importants et un essentiel:

    • les tableaux de promotions

Il faut déjà savoir que le nombre de promotions est dérisoire par rapport au nombre de magasiniers qui peuvent y prétendre. D’autant plus que l’Administration fait un distinguo extrêmement fort entre les personnels proposés et les autres. Notre critère principal étant l’ancienneté -auquel nous ajoutons le critère de l’âge pour les agents ayant 60 ans ou plus- on comprend que les débats ne sont pas faciles et que le choix de celles et ceux qui vont obtenir cette promotion est compliqué.
Les chiffres sont suffisamment révélateurs pour qu’il n’y ait pas à les commenter plus avant:

grade promouvables Ens Sup Culture Taux promotions possibles
magasiniers 1ère classe 263 190 67 30% 29 (21/8)
magasiniers principaux 2ème classe 161 123 33 15% 26 (21/5)
magasiniers principaux 1ère classe 411 343 66 15% 54 (45/9)
échelon spécial (8ème) magasiniers principaux 1ère classe 41 23 14 38,5</td 10 (7/3)

Vous comprendrez aisément que le choix est cornélien, et que l’établissement de la liste que nous proposons face à celle de l’administration est difficile. Lors de la comparaison, nous avons toujours quelques noms en commun, mais c’est minime, et il nous faut ensuite lutter pied à pied pour obtenir quelques changements. Nous sommes contraints d’accepter un -trop- grand nombre de choix sur lesquels nous ne sommes pas d’accord -en fonction des critères que nous privilégions- et c’est pourquoi nous ne pouvons voter « pour » ces listes et que, au mieux, nous nous abstenons, au pire nous votons « contre » sachant en tout état de cause que de toute façon cela ne sera pas néfaste aux magasiniers.

  • les tableaux d’avancement

Sur ce point, la position des commissaires paritaires syndicaux est claire: considérant

    • que le calcul d’attribution est compliqué à loisir
    • que la manière dont sont répartis les réductions est relativement arbitraire
    • que tout ceci se résume à une discussion de marchand de tapis

nous ne participons pas au vote de ce point, même si nous savons, bien sûr, que pour nombre d’entre nous, le fait de gagner un ou deux mois de réduction d’ancienneté est important.

Le seul point positif que nous pouvons vous apporter, c’est que le nouveau décret qui va régenter ce calcul sera applicable dès 2013. Que va-t-il changer? Le calcul d’attribution se fera sur le nombre total d’agents en position d’en bénéficier, et non plus uniquement sur les agents ayant « subi » un entretien professionnel, ce qui était le cas jusqu’à hier.

    • les titularisations (ou non) des stagiaires

Tous les stagiaires ont été titularisés, à l’exception de deux agents, vous comprendrez que je n’évoque pas leur cas ici. Je n’ai pas les documents en ma possession, vous pouvez les obtenir sur le site du SNASUB FSU

      • la situation des agents handicapés

Tous les agents handicapés en situation d’être titularisés l’ont été.

Tout d’abord, je tiens à rassurer celles et ceux d’entre vous qui pourraient s’inquiéter du fait que nous nous trouvons parfois en position de nous abstenir, voire de voter contre une décision. Nous le faisons en connaissance de cause, sachant que de toute façon la parité administrative ne changera pas sa décision en fonction de notre abstention ou de notre refus de la voter. Mais il faut bien savoir que nous ne pouvons nous soumettre à un diktat qui tente de s’imposer à nous de deux manières:
-d’abord par l’intermédiaire des CPE où un classement est établi en fonction, la plupart du temps, du « mérite » que vous attribue votre chef de service
-ensuite des tentatives de la parité administrative de nous imposer ce 1er choix auquel nous sommes opposés
Le but premier de notre action, celui pour lequel nous avons été élus, est de défendre l’ensemble des magasiniers, et non pas celles et ceux qui auraient été choisis par des chefs de service sur des critères qui nous échappent totalement, et qui souvent vont à l’encontre des règles établies. D’autre part, la CAP doit rester une instance déterminante à part entière, et en aucun cas devenir la chambre d’enregistrement de décisions prises en CPE.
Il faut tout de même savoir que nous sommes considérés comme quantité plus ou moins -plutôt plus que moins- négligeable, et l’attente que nous pouvons éventuellement avoir de gains de réductions ou de promotions permettent à l’Administration de penser que nous sommes prêts à tout accepter pour cette raison. Ce n’est bien sûr pas vrai, et il faut que nous soyons de plus en plus nombreux à l’affirmer et à le faire savoir.
Comme vous avez pu le lire dans le billet précédent, nous avons lu 2 motions au début de la CAP. Il est essentiel de rappeler en permanence la paupérisation de la catégorie des magasiniers, dont les salaires sont l’exemple même du mépris dans lequel on nous tient, et dont la carrière est beaucoup moins rapide que celui de nos collègues « B » ou « A ». Il est essentiel que soit reconnu d’une part, que nous sommes des producteurs de services qualifiés, et d’autre part, que le salaire de départ d’un magasinier de 2ème classe ne peut continuer à être fixé à un taux aussi bas qu’aujourd’hui. L’Observatoire des inégalités donne en 2012 comme seuil pauvreté un revenu à 964€, quand la grille de salaire d’un agent débutant en catégorie « C » lui « offre » généreusement moins d’un SMIC!!!
Quant à la 2ème motion, elle s’imposait d’elle-même, dans la mesure où il est absolument inacceptable que le passage au 8ème échelon des magasiniers principaux de 1ère classe soit laissé à l’entière discrétion d’un chef de service, en fonction des critères que lui -et lui seul- va bien vouloir retenir.

Publicités

Responses

  1. Autre question avec 263 promouvables et un taux de 30/100 pourquoi seulement 29 promus?!?! Les maths c est pas mon truc mais cela devrait faire au alentour de 78 non?

  2. Je comprends cette position syndicale, même si je ne la partage pas, sur l’ancienneté comme premier critère l’avancement.
    J’ai un point de vue assez exotique en France je sais, de culture politique plus nord-européenne ; et je préfère l’individualisation à l’ancienneté que je trouve démotivante et indépendante de l’activité de l’agent.
    Mais je comprends que dans le contexte français, c’est un garde-fou contre le risque de dérive ou d’arbitraire, comme peuvent le connaître nos collègues de la fonction publique territoriale, j’en ai assez entendu là dessus.
    Tant que les gens ne seront pas d’accord sur les indicateurs de performance et d’évaluation (moi magasinier, ma première évaluation, ça serait le feedback du public 😉 ), ça sera difficile d’avancer je sais…

    Je ne vois pas les mots « CV » ou « rapport » ou « qualifications » dans le billet, et même si je comprends pourquoi, c’est très différent de la façon dont je fonctionne sur les questions RH.
    En management associatif, quand j’avais une sélection à faire mon premier réflexe était de regarder le CV et la qualif’. Le fonctionnement adminsitratif a un effet « lissant » sur ce qu’étaient les gens avant de passer le concours : dans mon équipe j’ai des collègues plus qualifiés que moi (diplômes professionnalisés ou diplômes généraux de troisième cycle) et je trouverai normal qu’ils passent avant moi dans une liste, même si leur date d’entrée dans la FPE est plus récente.

    • Bonsoir Olivier, et merci de ces commentaires très intéressants.
      Comment évaluer la « valeur » d’un magasinier? Et surtout qui? Nous savons tous, par expérience, qu’un certain nombre de chefs de service n’ont pas la capacité à évaluer leur personnel, tout simplement parce qu’ils n’ont pas été formés à cela. Et nous savons tous également par expérience, que la valeur se juge parfois -souvent?- plus à l’aune d’une relation que du travail accompli. Alors quid du magasinier qui fait bien son travail, mais qui pour des raisons diverses, n’est pas bien vu de son chef de service?
      En ce qui concerne le CV: cela ne pourrait valoir que pour les personnes qui ont fait quelque chose avant. Quel CV peut présenter un magasinier présent depuis x années, voire x décennies, dans le même établissement? Un grand nombre de magasiniers ayant dépassé la quarantaine n’a jamais fait autre chose que magasinier. Et de toute façon, combien y a-t-il de chefs de service qui s’intéressent à ce que les magasiniers ont fait avant? Quant à la qualif, comment la déterminer à 1ère vue? Par les diplômes? Par les concours passés et réussis ou non? Et celles et ceux qui n’ont pas passé de diplômes? Par impossibilité ou choix? Peut-on considérer qu’un magasinier sans diplôme ou feedback mais ayant 20 ans d’expérience est moins qualifié qu’un magasinier ayant une licence et deux ou trois ans d’ancienneté?
      Quant au rapport, je pense que vous voulez parler du compte rendu d’entretien professionnel auquel nous sommes astreints annuellement. Est-ce réellement à partir de ce document -parfois simple copier coller d’une année sur l’autre- que l’on jugera de la valeur d’un fonctionnaire?
      N’oublions pas qu’encore aujourd’hui -même si cela va avoir tendance à disparaître- un grand nombre de magasiniers ont été -réellement- recrutés sur un niveau 3ème. Le seul diplôme dont certains d’entre eux peuvent se targuer est un BEP ou un brevet des collèges. Cela doit-il les desservir vis-à-vis de collègues recrutés sur le même niveau d’études, mais ayant un niveau réel de BAC + 3 ou 5?
      J’ai été un peu long, j’espère que vous serez allé au bout de mon intervention!
      Cordialement
      Alain
      PS: si je ne suis pas trop indiscret, vous pouvez me préciser votre fonction?

  3. All rights… Moi je suis tout petit-petit : magasinier des bibliothèques deuxième classe, je suis passé dans un trou de souris dans le dernier concours d’Etat de mag spé (en 2000, déjà). En organigramme fonctionnel, je suis dans l’équipe de SP « accueil des publics et circulations des documents ». Il y a 2 minutes, j’étais de l’autre côté de la salle en train de ranger un chariot. 😉

  4. Avec un peu de retard par rapport à la publication de votre billet, je me permets de préciser que les avis rendus par les CPE et le classement qu’elle opèrent parmi les promouvables ne recouvrent pas toujours ceux de l’administration. Les représentants des personnels (dont je suis), comme les commissaires paritaires nationaux, luttent en CPE contre l’éventuel pouvoir discrétionnaire des chefs de service. Le « premier choix » d’une CPE, que vous semblez dénigrer, est donc le plus souvent le résultat d’une longue discussion entre les parités. Cela dit, je vous remercie de nous livrer toutes ces informations fort utiles sur les CAPN.

    • Bonjour
      et merci de ce commentaire
      En ce qui concerne mon avis sur les CPE, je sais que souvent les représentants du personnel essaient -et parfois sans doute réussissent- de lutter contre le pouvoir discrétionnaire des chefs de service. Mais l’expérience démontre que c’est souvent difficile, et que de toute façon, il suffit à la hiérarchie de ne pas proposer quelqu’un pour que la question ne se pose pas. Mais le problème essentiel que pose les CPE, c’est qu’elles ont vocation à ne plus laisser de marges de manœuvre à la CPAN, ce contre quoi nous luttons de toutes nos forces.
      Et surtout n’allez pas croire que je dénigre les représentants des personnels en CPE!
      cordialement
      Alain


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :