Publié par : kantreadenn | 17 juin 2013

CAP des magasiniers


Le vendredi 14 juin 2013 s’est tenue la CAP nationale des magasiniers de bibliothèques, qui traitait de plusieurs points, et en particulier, des mutations et du tableau d’avancement au 8ème échelon. J’ai donné les résultats dans un précédent article, celui-ci sera consacré au compte rendu de cette CAP et aux observations que je tiens à y ajouter.

Avant l’ouverture officielle de la CAP, nous avons lu les 3 motions rédigées par les syndicats de représentants du personnel. Vous en trouverez les textes dans un article connexe.

1. Refus de la sanction disciplinaire en cas de non acceptation de l’entretien professionnel
2. Pour une nouvelle grille indiciaire dans la catégorie C
3. Contre le contingentement du 8ème échelon

La réponse lapidaire de l’administration est qu’il s’agit de textes de la Fonction publique que les ministères doivent mettre en œuvre. Ils n’ont donc pas le choix et les appliquent sans se poser de questions.

La séance étant ouverte, nous avons commencé l’ordre du jour.
Approbation du procès-verbal de la précédente CAP
Tableau d’avancement au 8ème échelon.
La parité syndicale, comme annoncé dans la motion, est sortie et n’a pas participé au débat.

Mutations :
1. 49 postes vacants, ce qui fait une vingtaine de moins qu’en 2012.
2. 81 candidats au mouvement
3. 40 postes pourvus
L’administration et nous étions d’accord sur une majorité de mouvements. Il restait bien sûr quelques désaccords concernant des cas de personnes se trouvant dans des situations plus que difficiles -financières, psychologiques,etc…- et dont nous pensions que nous pourrions les aider à trouver une solution à leurs difficultés. Mais l’administration, considérant nous fait une « faveur » en résolvant les difficultés d’une personne, s’est tenue sur ses positions. Ce qui explique notre abstention (voir ci-dessous). D’autre part, à la suite de débats concernant certains dossiers où manquaient des justificatifs, il est essentiel que les agents fournissent toutes les pièces justifiant de leur situation au ministère ( rapprochement de conjoint, rapprochement familial, santé, etc…). Pour les prochaines CAP dans lesquelles vous souhaiteriez déposer un dossier de mutation, n’hésitez pas à contacter les représentants du personnel pour déterminer quels sont les documents que vous devez fournir pour étayer tel ou tel situation. J’en profite pour rappeler que nous défendons les dossiers de tout le monde, syndiqué ou non.
Abstention de la parité syndicale, au regard de certains cas ignorés par l’administration, ou d’autres privilégiés par l’administration.
Détachements :
Les 4 dossiers présentés avaient un avis favorable, ils ont donc été validés
Intégrations :
Les 6 dossiers présentés avaient un avis favorable, ils ont donc été validés
Emploi PACTE :
1 dossier avec avis favorable, il a donc été validé
Prolongation de stage pour travailleur handicapé :
La direction de l’établissement proposant une prolongation d’un an à la personne concernée, nous nous sommes opposés à cette solution en demandant une titularisation immédiate. L’administration a préféré suivre les recommandations de l’établissement.
Vote :
L’administration n’ayant pas voulu rétablir la parité (absence d’un représentant du personnel), nous nous sommes trouvés avec une voix de moins que l’administration.
7 voix contre (syndicats)
8 voix pour (administration)
Titularisations :
2 dossiers, présentés pour information, tous validés

Ce qui suit est un compte-rendu personnel, qui n’engage que moi. Je me réfère bien sûr à une réalité, mais les commentaires me sont personnels.


Il va de soi que, devoir de confidentialité oblige, je ne peux faire état ici des débats qui ont agité cette CAP . Mais ce devoir de réserve ne peut cacher une irritation de plus en plus grande de la part des commissaires paritaires de voir que la CAP se transforme de plus en plus en chambre d’enregistrement. Et où il nous devient de plus en plus compliqué de faire entendre notre voix. De plus, l’administration se réfugie derrière des textes et ne tient quasiment plus compte des situations personnelles de plus en plus dramatiques.
On se rend compte que de plus en plus de collègues se trouvent en état de grande précarité, sont parfois complètement coupés de leur famille, vivent dans des conditions très difficiles. Les traitements sont largement insuffisants pour assurer une vie digne. Quant on connaît les loyers parisiens, le coût de la vie en général à Paris, comment s’étonner que de plus en plus de collègues souhaitent retourner ou aller en province. Comment ne pas se sentir révolté lorsque vous entendez dire que l’administration ne peut faire de différence entre un trajet en province et l’outremer. Comme si on pouvait un parallèle entre les deux destinations et leurs coûts. Sachant que les collègues ont déjà du mal à vivre, comment imaginer qu’ils puissent se payer facilement un aller-retour en outremer ? Nombreux sont les collègues ultramarins dans des situations familiales totalement ubuesques, parce que rien ne leur permet de réunir la cellule familiale régulièrement.
Quelques soient les établissements, les région où travaillent les magasiniers, on se rend compte que les conditions de travail deviennent de plus en plus exigeantes, sans que les traitements ne soient revalorisés, bien au contraire. Mais la position de l’administration en général sur ces points est toujours de rappeler que ces sujets concernent la fonction publique en général, et que ces points ne peuvent en aucun être résolus au sein des ministères.
De plus, certaines personnes tendent à considérer que notre position de représentants des magasiniers ne nous permet pas d’avoir les compétences pour juger de tel ou tel cas. L’un des représentants de l’administration qui nous faisait un petit discours d’adieu -puisqu’il ne siégera plus en CAP- et donc hors débat -ce qui me permet de le citer- qu’il constatait une méconnaissance des commissaires paritaires de la situation des travailleurs handicapés, suite aux échanges que nous avions sur la prolongation de stage en CAP.
Notre situation en tant que commissaires paritaires est de plus en plus difficile, les situations étudiées en CAP sont de plus en plus dramatiques -salaires honteusement bas, situations familiales dramatiques, conditions de logement inacceptables, difficultés psychologiques immenses face à ces situations ingérables- l’attitude de l’administration trop rigide, le mépris de certains responsables d’établissement devient de plus en plus ostentatoire, tout cela fait que cette situation ne pourra continuer longtemps. Les magasiniers ne forment pas un corps malléable et corvéable à souhait, il faudra le démontrer par des actions réelles et efficaces.

Publicités

Responses

  1. Je me demandais : si 9 postes n’ont pas été pourvus et que des magasiniers n’ont pas eu satisfaction (notamment ceux où il y a eu débat), pourquoi ne pas faire un second tour de table (avec avis du magasinier) ?

    • Bonjour Magali
      c’est malheureusement un peu plus compliqué. En effet, il faudrait pour cela les postes qui restent correspondent aux demandes des magasiniers. Ce qui bien sûr n’est pas le cas. Tous les postes attribuables le sont. Ceux qui restent sont ceux pour lesquels il n’y pas eu -ou pas assez- de demandes. Et nous nous voyons mal envoyer quelqu’un sur un poste qu’il n’a pas demandé!
      Exemple: imaginons qu’il y ait deux postes ouverts à Chambéry (je peux le citer il n’a pas été concerné), et qu’il n’y ait qu’un magasinier qui ait demandé cet établissement. Nous ne pouvons attribuer le second poste à personne. Il reste donc non pourvu.
      C’est regrettable, bien sûr, mais nous ne pouvons pas refaire des CAP tant que tous les postes n’ont pas été attribués.
      Alain

  2. Bonjour Alain,
    Avez vous des informations concernant le poste de magasinier de la médiathèque de l’IUFM de Villeneuve d’Ascq ?
    En vous remerciant,

  3. Bonjour,
    Ces postes seront probablement pourvus par les lauréats du concours de magasinier principal…
    J’en profite pour remercier Alain de ce blog…
    Cordialement.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :