Publié par : kantreadenn | 26 novembre 2014

Faut-il qu’un homme …


…soit tombé BAS pour se croire heureux*

Alors, suis-je heureux? En tout cas pas malheureux. Voilà 3 mois que je suis « installé » -professionnellement- à Annecy le vieux. J’ai pris mes habitudes, en particulier celle de prendre tous les matins, et tous les soirs, le train pour une heure et quart de trajet. Je me fais un peu l’effet d’un banlieusard. Si les débuts ont été un peu compliqués, cela a pris un rythme de croisière, et sans aller jusqu’à dire que je nage dans la plus grande béatitude professionnelle, disons que je trouve quelque intérêt à mes tâches.

En ce qui concerne le travail lui-même, j’ai deux fonctions principales:

  • la gestion d’une équipe de magasiniers
  • les « formations » aux usagers

L’équipe de magasiniers est composée de 5 personnes (4 femmes et un homme), 3 titulaires et deux contractuels. C’est une bonne équipe, pétrie de tas d’habitudes, dont certaines leur pèsent. Je suis chargé d’organiser leur planning hebdomadaire, de m’assurer que le boulot est fait, et nous nous réunissons 1 fois par semaine pour discuter d’organisation, de projets, de remises en cause, etc… Je pense que ce rythme changera car très vite, cela ne s’imposera plus. Je dois dire que c’est la fonction qui me satisfait le plus. Je les connaissais très peu, et je m’aperçois qu’ils sont différents de ce qui se pouvait dire, vu de loin. Il s’en faudrait de peu pour que cette BU ait un fonctionnement efficace, mais la brièveté de mon passage ici ne suffira pas à mettre en place des changements qu’ils semblent attendre. En attendant, nous avons réorganisé certaines choses, modifié des attributions de tâches pour obtenir un meilleur résultat. Jusqu’ici, chacune de nos réunions s’est passée dans une ambiance très détendue, ce qui a fait dire à la responsable du site que nous semblions bien nous amuser. Travailler dans une ambiance -raisonnablement détendue- me parait plus satisfaisant…

La « formation aux usagers », qui n’est en fait qu’une présentation de la BU et de ses outils documentaires, est intéressante. Le contact avec les étudiants est plutôt positif, plus encore avec les 3èmes années, plus mûrs et plus ancrés dans leurs études. De ce fait, les séances sont plus animées, il y a plus de questions, le dialogue se noue mieux. Mais cela n’est pas de la formation. Je pense que ce terme satisfait un certain nombre de mes collègues B mais il est bien évident qu’en 1h30 de séance, nous ne pouvons pas prétendre former des étudiants plus ou moins intéressés -plutôt moins que plus pour un certain nombre-  à l’utilisation des outils documentaires.

Par contre, quand cette séance est suivie, très exceptionnellement, par une seconde, plus longue, où les étudiants sont en TD pour travailler sur leur Projet Personnel Professionnel, celle-ci se révèle très formatrice, il y a beaucoup de questions -on se rend compte qu’ils n’ont quasiment rien retenu de la séance précédente, ce qui devrait nous amener à nous questionner sur la pertinence de ces sessions- et le travail est plus individualisé.

Dans le cadre de mes nouvelles fonctions, ce que je trouve particulièrement frappant, c’est la capacité de ma hiérarchie à me considérer soudain plus apte qu’il y a quelques mois à réaliser certaines tâches, alors même que je n’ai eu aucune formation particulière, pour la simple raison que je suis passé en catégorie B.

 

* Ch. Baudelaire, Projets de lettre à Jules Janin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :